Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
 Sans titre #2, 2018
Vue de l'exposition
 Foule Dja, 2018
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition "Brobrosseurs" Galerie Cécile Fakhoury, Dakar © Armand Boua

Armand Boua

Né en 1978 à Abidjan en Côte d’Ivoire, il vit et travaille à Abidjan.

Après une formation à l’École des Beaux-Arts et au Centre Technique des Arts Appliqués à Abidjan en Côte d’Ivoire, Armand Boua choisit le médium de la peinture comme terrain d’expérimentation de sa pratique artistique.

En 2007, Armand Boua expose pour la première fois au Festival des Arts Visuels d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Marqué par la vie des rues et l’existence laborieuse d’une frange de la population qui tente d’y survivre et dont il fait son thème de prédilection, Armand Boua peint principalement sur des planches de carton, une matière brute qu’il ramasse dans les rue mêmes qui l’inspirent. Sur ce thème, il participe ainsi en 2010 à la 9e édition de la Biennale de Dakar, Sénégal puis retourne à Dakar en 2012 où il prend part à l’exposition collective Un regard sur Abidjan à la Fondation Eiffage.

En 2015, Armand Boua participe à l’exposition collective Pangaea II: New Art from Africa – Latin America à la Saatchi Gallery de Londres au Royaume-Uni. La même année, il est sélectionné pour participer à Past Perfect/ Future Present, exposition collective organisée par la maison de vente aux enchères Christie’s dans le cadre de son programme ‘’Christie’s Curates’’ à Londres, Royaume-Uni.

Armand Boua puise dans son quotidien ses sujets picturaux et abreuve sa peinture des rencontres humaines dont il fait l’expérience. Le choix d’une représentation abstraite des personnages qui peuplent ses toiles, contours épurés de silhouettes, permet à l’artiste de se détacher de l’immédiateté de la dénonciation pour inscrire sa démarche dans une temporalité et une géographie universelles, ouvertes à de multiples lectures.

Le travail d’Armand Boua a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles dans le monde telles que Dans le Djassa à la galerie Lars Kristian Bode de Hambourg, Allemagne en 2018, Children of Africa, Create Hub Gallery, Dubaï, Émirats Arabes-Unis, 2017; ou encore en 2016, Forgotten People à la galerie Ethan Cohen, New York, États- Unis.

Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections internationales dont la collection Saatchi au Royaume-Uni, The Francks-Suss Collection à Hong Kong et la collection Tiroche-DeLeon en Israël.