Microcosmos - suite, série Recollection, 2017 - 2018
Microcosmos - suite, série Recollection, 2017 - 2018
Microcosmos - suite, série Recollection, 2017 - 2018 Bronze et céramique, dimensions variables © Dimitri Fagbohoun

Dimitri Fagbohoun,

Né en 1972 à Cotonou au Bénin, il vit et travaille à Paris, Bruxelles et Cotonou.

Issu d’une famille béninoise et ukrainienne, Dimitri Fagbohoun a grandi au Cameroun avant de s’installer en France. Les thèmes et les questions qu’il aborde sont à l’image de son parcours et de son histoire, à cheval sur les frontières géographiques et artistiques. Son travail est ainsi indissociable de sa propre expérience, de son identité plurielle.

Protéiforme, par les formes hétérogènes qu’il utilise – vidéo, photographie, installation, il exprime un rapport aux identités et à l’histoire dans lequel son écriture dérange les modèles qui les constituent. De cette tension, résulte l’émergence d’autres visions, de nouvelles formes.

Concevant son travail artistique comme un champ de propositions, son emploi de la vidéo, entre essai et objet cinématographique, oscille aux limites du cinéma et des arts plastiques, imbriquant les frontières entre ces pratiques.

Il documente les notions qu’il explore, produisant ainsi des représentations mentales des territoires visuels créés. Nombre de ses vidéos s’apparentent à des pièces sonores et exhalent la dimension quasi schizophrénique des thématiques abordées : l’identité, la mémoire, les religions, la politique.

Son travail a été montré internationalement et exposé, entre autres, à Francfort (Allemagne, 2014), Savannah et Washington (Etats-Unis, 2014), Berlin (2013), à la biennale DAKART OFF (Sénégal, 2012), à la Biennale Picha de Lumumbashi (République Démocratique du Congo, 2010), dans le cadre des Rencontres internationales de la photographie de Bamako (Mali, 2007 et 2011) et au Festival panafricain d’Alger (Algérie, 2009).