Bamouin Sinzé : Nouvelles œuvres - 12.2020

17 Décembre 2020 - 30 Janvier 2021
  • La Galerie Cécile Fakhoury est heureuse de vous présenter une sélection d'œuvres inédites du jeune artiste ivoirien Bamouin Sinzé. 

     

  •  

     

     

  •  

     

     

  • Worklist

    • Bamouin Sinzé, Ayeka (L'orphelin), 2020
    • Bamouin Sinzé, Awalé, 2020
      Bamouin Sinzé, Awalé, 2020
      € 1,700.00
    • Bamouin Sinzé, Djavouais (L'ami fidèle), 2020
      Bamouin Sinzé, Djavouais (L'ami fidèle), 2020
      € 1,500.00
  • Axel Angenor Bamouin Sinzé, de son nom d’artiste Bamouin Sinzé, est né en 1995 à Aboisso, dans la région du...

    Axel Angenor Bamouin Sinzé, de son nom d’artiste Bamouin Sinzé, est né en 1995 à Aboisso, dans la région du Sud-Comoé en Côte d’Ivoire. En 2014, il s’installe à Abidjan afin de commencer ses études d’arts plastiques à l’INSAAC, au cours desquelles il affine son univers artistique et littéraire. Bamouin Sinzé développe une technique plastique à même de nous plonger dans l’intimité de ses errances nocturnes, l’équilibre fragile entre mirages et réalités.

  • Depuis son enfance, Bamouin Sinzé se transporte dans un monde intérieur, à part, un monde de chimères au sein duquel... Depuis son enfance, Bamouin Sinzé se transporte dans un monde intérieur, à part, un monde de chimères au sein duquel...
    Depuis son enfance, Bamouin Sinzé se transporte dans un monde intérieur, à part, un monde de chimères au sein duquel il peut se recueillir. Le geste plastique lui permet de donner vie aux figures qui l’habitent, de donner forme aux ombres. Si cet univers n’est pas tangible, il n’en est pas pour autant inexistant. Pour Bamouin Sinzé, chacun de nous en a une connaissance intime et propre, mais seuls certains ont la curiosité ou la témérité de l’assumer et de se l’approprier.
  • Sous sa toile renversée, la plupart du temps de nuit, Bamouin Sinzé, une bougie à la main, dessine dans l’air... Sous sa toile renversée, la plupart du temps de nuit, Bamouin Sinzé, une bougie à la main, dessine dans l’air...

    Sous sa toile renversée, la plupart du temps de nuit, Bamouin Sinzé, une bougie à la main, dessine dans l’air des lignes, des cercles, des courbes, à la manière d’une écriture invisible. La fumée transcrit ces gestes sur la toile par des marques grises et vaporeuses, fragiles. L’évanescence apparaît alors comme étant au centre de son œuvre. L’artiste cherche à représenter un fragment de temps immortalisé, à saisir l’impalpable, à figurer ce qui, inexorablement, finit par disparaître.

  • 'Paradis noir, le monde des oubliés ! Paradis nécromantique, des roses endeuillées sur la poitrine des déchus ! Des ailes... 'Paradis noir, le monde des oubliés ! Paradis nécromantique, des roses endeuillées sur la poitrine des déchus ! Des ailes...
    "Paradis noir, le monde des oubliés !
    Paradis nécromantique, des roses endeuillées sur la poitrine des déchus !

    Des ailes incendiées, des pleurs dorés sentant la rouille !
    Paradis noir emprisonné par la fumée céleste !

    Paradis noir, le chant des lucioles retentit dans les entrailles des rossignols !

    Paradis noir, l’Éden des déchus fleuri de la frustration sur le dos du Vieux !

    Paradis noir, les accordéons et orgues harmonisent la noirceur des perdus en pensées vagabondes, dans la tête des sous-hommes ! 

    Paradis noir ! Les crocs endiablés de leurs tristesse repeignent les centaures en jaune !"
     
    Bamouin Sinzé