Carl-Edouard Keïta

Les œuvres exposées dans About Now #1 appartiennent à la série de dessins présentée par Carl- Edouard Keïta pour son diplôme de fin d’études à la New York Academy of Arts. Il y explore, 100 ans après, des figures noires emblématiques de la période dites des Années Folles, dont Paris était alors l’épicentre. On y retrouve des représentations de la performeuse Joséphine Baker, du danseur Feral Benga ou encore de la danseuse Melka Soudani. Les histoires de ces trois artistes révèlent les rapports complexes qui existaient à l’époque en France vis-à-vis de la figure de l’Autre, et particulièrement de l’Autre africain.

 

Entre exotisme, fascination et admiration, les corps de Joséphine Baker, Feral Benga et Melka Soudani ont été érotisés, façonnés par le regard de l’homme blanc, et fétichisés selon des codes dont il leur a fallu jouer pour se libérer. Ils n’en restent pas moins des figures centrales de ces années de libération, du milieu du cabaret et du spectacle vivant en France. Joséphine Baker est devenue l’icône de ces années folles, et Feral Benga a quant à lui ouvert le cabaret de la Rose Rouge, devenu un intermédiaire pour de jeunes africains souhaitant réussir dans ce milieu en France.

 

Les œuvres de Carl-Edouard Keïta disent l’ambiguïté de la place de ces artistes dans la société française d’après-Guerre, et retransmettent cette admiration des corps et des mouvements. Entre inspiration cubiste et influence des arts premiers africains, Carl-Edouard Keïta s’interroge en creux dans ses œuvres sur le partage de notre héritage entre tradition et modernité, entre Afrique et Europe.