Né en 1983 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Aboudia vit et travaille entre Abidjan et Brooklyn.

 

Diplômé du Centre Technique des Arts Appliqués de Bingerville, le travail d’Aboudia est largement diffusé dans la presse internationale en 2011 pour son témoignage des combats de la crise ivoirienne de 2010-2011.

 

En 2012, la Galerie Cécile Fakhoury réunit ses travaux et ceux de l’artiste ivoirien Fréderic Bruly Bouabré pour son exposition inaugurale. Aboudia commence dès lors à être reconnu sur une scène locale et internationale.

 

Aboudia s’inspire des graffitis dessinés par les jeunes sur les murs dans les rues d’Abidjan, en particulier les quartiers populaires d’Abobo, Yopougon et Treichville. Aboudia examine la vie quotidienne en Côte d'Ivoire, avec une attention particulière à son histoire de conflit. Son travail comporte dans les premières séries une teneur biographique voire contestataire.

 

Artiste cosmopolite, Aboudia se déplace sans cesse entre les mondes et les cultures et ses œuvres révèlent les réalités sociales d’une société africaine en pleine mutation. Rapidement ses œuvres sont présentées aussi bien en Afrique de l’Ouest mais aussi à l’international, que ce soit à la Biennale Bénin 2012, au Nevada Museum of Art (Reno, 2013), à la Galleria Continua (Sphères#7, 2014), ou encore à la Saatchi Gallery (Pangaea: New Art From Africa and Latin America, Londres, 2014-2015) puis Art Twenty One à Lagos (Chap-Chap, 2016).

 

Sélection d’expositions récentes : Tokyo, Galerie Cécile Fakhoury (Abidjan, 2021), 1-54 Contemporary Art Fair (Marrakech, Maroc, 2020), Art X Lagos (Nigeria, 2019), Galerie Cécile Fakhoury (Abidjan, 2016 / Dakar, 2019), Piasa (Paris, 2017), 1-54 Contemporary African Art Fair Marrackech, (Maroc, 2018 et 2019), 1-54 Contemporary African Art Fair Londres (Royaume-Uni, 2018).