Né en 1966 à Sinfra en Côte d'Ivoire. Il vit et travaille aujourd'hui à Essen en Allemagne.

 

Diplôméde l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf après avoir été étudiant à l'INSAAC d'Abidjan, Jems Robert Koko Bi est aujourd'hui une figure majeure de l'art contemporain en Côte d'Ivoire et à l'international. À la fois sculpteur et performeur, il enrichit tant sa technique que son esthétique tout au long de sa formation, depuis l'atelier de Klaus Simon à Abidjan, qu'il intègre en 1992, jusqu'à son séjour en Allemagne qui lui permet de suivre les enseignements de Klaus Rinke, et qui deviendra son pays d'accueil.

 

La particularité de son travail du bois, créant des formes tantôt figuratives, tantôt abstraites, le sculptant au couteau, à la tronçonneuse ou par le feu, lui a valu d'être à de nombreuses reprises sélectionnées pour différents événements internationaux. En 2000, il reçoit notamment le prix de la Biennale de Dakar, à laquelle il participera ensuite lors des éditions de 2008 (avec son œuvre Darfur), de 2016 (il y présente l'œuvre Racines, au sein de l'exposition Contours) et de 2018 (avec l'installation Retour). Son travail a également été  exposé lors de la Biennale de la Havane en 2003, à la Documenta de Kassel en 2012 ainsi qu'à la Biennale de Venise, au sein du pavillon ivoirien, en 2013, 2015 et 2017.

 

En 2014, ses œuvres ont été présentées lors de l'exposition The Divine Comedy, ainsi qu'au Museum für Moderne Kunst à Frankfurt, en Allemagne et en 2015 au Smithsonian National Museum of African Art, aux Etats-Unis. Cette même année, la Galerie Cécile Fakhoury présente son exposition personnelle No man's land à Abidjan et ses œuvres sont exposées au Musée du Quai Branly en France dans l'exposition Les Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire. En 2017, il participe à l'exposition évènement Continua Sphères Ensemble au 104 à Paris, et son travail fait l'objet d'une exposition personnelle intitulée Terre d'origine à la Fondation Donwahi à Abidjan, Côte d'Ivoire.

 

Sélection d'expositions : Cercle de vies, Galerie Cécile Fakhoury - Abidjan (Côte d'Ivoire, 2018), La cloche des fourmis, Biennale de Dakar - Le OFF (Sénégal, 2018), 1:54 Contemporary African Art Fair, New York (Etats-Unis, 2019), Biennale de la sculpture d'Amsterdam (Pays-Bas, 2019)

 

Image : Pause Figurine, 2015