Innocente : Dalila Dalléas Bouzar

12 Décembre 2019 - 29 Février 2020

Innocente est la deuxième exposition personnelle de l’artiste franco-algérienne Dalila Dalléas Bouzar à Abidjan. Dans une nouvelle série d’œuvres, elle continue à affirmer son identité de femme et de peintre, tout en explorant la disparition de son passé. Elle s’attache plus particulièrement aux thèmes de la représentation picturale de la femme comme prise de pouvoir, de la transmission et de la filiation féminine.

 

« J’ai l’impression qu’il y a comme un secret que je cherche et qu’il me faut révéler, comme si quelqu’un d’une génération antérieure me parlait. Un peu comme quelque chose qui tape à la porte de façon continue. »

 

Dans ses œuvres, Dalila Dalléas Bouzar exprime un idéal de la condition des femmes, réinvesties de tout leur pouvoir, tant réel que magique. Des femmes Innocente(s), libérées du poids du corps de l’homme, qui les oppresse symboliquement et physiquement ; libérées d’une faute fictive à laquelle elles ne cessent d’être acculées par une société patriarcale. Le mot Innocente résonne avec force, comme un espoir, une lutte, un cri.

 

L’artiste continue ici son œuvre de détournement des codes de la peinture occidentale, au fondement de son travail, en bousculant les régimes de représentation du corps de la femme, à travers une série de peintures intitulée Sorcières et la tapisserie brodée Adama, pièce maîtresse de l’exposition réalisée lors d’une résidence en Algérie. Au travers de ces œuvres, Dalila Dalléas Bouzar invoque les mémoires collectives ancestrales afin d’investir nos imaginaires d’images de femmes transfigurées par leur propre force.