Le travail de Dimitri Fagbohoun est indissociable de sa propre expérience et de son identité plurielle. Protéiforme, par les formes hétérogènes qu’il utilise – vidéo, photographie, installation, il exprime un rapport aux identités et à l’histoire dans lequel son écriture dérange les modèles qui les constituent. De cette tension, résulte l’émergence d’autres visions, de nouvelles formes.