Né en 1970 à Ketao au Togo. Il vit et travaille aujourd'hui à Abidjan, Côte d'Ivoire.
 
Après avoir développé très jeune une pratique artistique essentiellement portée sur la sculpture et les assemblages, Sadikou Oukpedjo intègre en 1998 l'atelier de Paul Ahyi à Lomé au Togo. Il crée par la suite son propre atelier à 15km de la capitale, dans le quartier d'Agoe Nyeve. Au travers de ses œuvres, intégrant notamment un ensemble d'objets traditionnels collectés, il interroge son héritage culturel par le prisme des problématiques actuelles - abus du pouvoir politique, inégalités sociales et conflits religieux.
 
Au fil des années, il commence à peindre en marge de son travail de sculpteur et multiplie alors les expérimentations. Du papier de ciment aux rehauts de pastels, de l'utilisation de craies à la peinture sur toile, il crée des œuvres aux dimensions nouvelles, le dessin étant à la fois modelé à la manière du bois et envisagé comme un médium à part entière. Après un long séjour à Bamako au Mali, pays de ses lointaines origines, il décide de s'installer à Abidjan où il se consacre alors essentiellement à la peinture.
 
A partir de 2014, à son retour de la Biennale de Dakar, Sadikou Oukpedjo commence une série d'œuvres dont les figures hybrides viennent interroger la part animale de l'homme et son rapport à l'autre. Après avoir été présentée en 2014 à 1:54 Contemporary African Art Fair à Londres, cette série fera l'objet d'une exposition personnelle, Anima, à la galerie Cécile Fakhoury d'Abidjan en 2016.
 
Explorant toujours les rapports ambigus que l'homme entretient avec son animalité, dans une perspective par ailleurs de plus en plus critique à l'égard d'une prétendue séparation radicale, Sadikou Oukpedjo produit des œuvres qui dérangent et interrogent. Elles seront notamment présentées en 2018 lors d'une exposition personnelle, Mutation, à la Cité internationale des arts de Paris. Sans abandonner la peinture sur toile, ses propres questionnements et tentatives de réponse prennent la forme d'innovation plastiques, que ce soit sous la forme de peinture sur miroir ou encore de peinture sous des morceaux de verre.
 
Sélection d'expositions : Des Hommes et des Totems, Galerie Le Manège, Dakar (Sénégal, 2018), Les Fantômes de l'Afrique, en collaboration avec Vincent Michéa, Galerie Cécile Fakhoury, Dakar (Sénégal, 2018), Mutation, Cité internationale des arts de Paris (France, 2018), Silentium, Galerie Cécile Fakhoury, Abidjan (Côte d'Ivoire, 2019), L'Esprit du large, Galerie Cécile Fakhoury (Dakar et Abidjan, 2019)
 
Image : 100 Titres #2, 2018