Le geste et l'expressivité de Sadikou Oukpedjo sont guidés par des doutes et des appréhensions du monde tel qu'il le perçoit. Le monde animal représente pour lui une source de questionnements indispensables à l'homme pour trouver sa place dans nos sociétés, au risque sinon de perdre certaines valeurs, traditions et préceptes de la nature.

 

La démarche d'interroger nos origines profondes s'inscrit dans le besoin humain d'accéder à sa propre connaissance, au moyen de tentatives multiples et ancestrales - cosmogonie, rites, sorcelleries, le travail de Sadikou Oukpedjo étant désormais l'une d'elles.

 

Ses représentations sont chargées ou traversées par l'invisible et sa puissance, par l'inconnu et le caché. L'homme analyse le monde, modèle la nature, cherche à connaître les secrets dont il pourra user. Il est magicien, maître, illusionniste, savant, quand l'essence de la vie inévitablement se métamorphose et transcende le monde des idées.

 

Les pastels sur papier, les sculptures monumentales en extérieur, les grandes toiles, les gravures, les céramiques et les pierres taillées reflètent un état intérieur, dans le silence tortueux de l'entre soi-même. Cette étude morphologique, anatomique a trait au spirituel.

 

La créature que Sadikou Oukpedjo fait exister dans ses œuvres constitue une archive de la conscience humaine traversée par la question de son origine primaire, pour tendre vers un devenir incertain.

 

Image : Nouvelle mythologie #3, 2019